Un marché noir dans le secteur de la santé

Dans le cours de Marketing Responsable, nous parlerons du marché pour les organes de remplacement (devrait-on autoriser l’achat/la vente d’organes humains). Si l’idée répugne, elle est peut-être préférable à l’existence d’un marché noir.

Par hasard je suis tombé sur un podcast de la CBC qui parle du phénomène des files d’attente dans le secteur de la santé. Préparé par un médecin, l’émission explique comment les gens font pour ne pas attendre. De toute évidence les contacts personnels jouent pour beaucoup.

Ce qu’il faut retenir, je suppose, c’est qu’en dépit de la réglementation (au Canada la santé est un bien public et gratuit, il n’y a pas de marché permettant d’offrir de l’argent pour obtenir un service — sauf exceptions qui se multiplient) un marché se crée. La monnaie d’échange est le capital humain que quelqu’un accumule par ses contacts personnels.

Podcast en flux ou à télécharger

Publicité


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s