Trois observations….

Une manchette défile devant mes yeux — le prix du pétrole passe sous le plancher des $40. Je ne sais pas trop pourquoi, mais comme plusieurs, je suppose, c'est un indicateur que je suis de près. 

1) Bref, je me sens conforté dans mon intuition que les prévisions de remontée rapide des prix au delà de la barre des 100$ semblaient déraisonnables. (voir quelques billets plus bas)

2) Google et je tombe sur ceci. Probablement la démonstration la moins intuitive, et par conséquent la plus intéressante, que j'ai vu depuis des lustres. Vous avez souvent vu des graphes qui tournent en boucle? Au début je pense qu'il s'agit d'une erreur. Puis j'écoute la trame narrative et réalise que l'axe horizontal est la consommation en volume et non pas une série temporelle. 

Nous faisons présentement une seconde boucle. La consommation de pétrole a chuté rapidement, plus que prévu. Pas encore autant qu'en 73, mais nous ne sommes qu'au début du cycle. Il y aura les effets de la récession. mais surtout, probablement, (nécessairement?) des ajustements structurels.

3) Vraiment intéressant comme graphe. Vraiment intéressant comme présentation (narration). La qualité des informations disponibles sur demande augmente. 
Publicités

Offre d’emploi – conseiller en affaires electroniques

[nouvelle version, sans accent dans le titre — semble que les accents ne passent pas…]

Un ex-étudiant me demande de relayer l'offre suivante (poste chez Desjardins Sécurité financière)

Bonne chance

——–

Conseiller/Conseillère en affaires électroniques (N-9) (Temporaire 1 an) - 0900250

Desjardins Sécurité financière est une composante du Mouvement des caisses Desjardins, le plus important groupe financier coopératif au Canada. Spécialisée en assurance vie, en assurance santé et en épargne-retraite, tant individuelles que collectives, Desjardins Sécurité financière emploie près de 3 900 personnes. Elle gère un actif de plus de 22 milliards de dollars et a des bureaux dans la plupart des grandes villes canadiennes. Conformément à la Charte des droits et libertés de la personne du Québec, Desjardins Sécurité financière souscrit au Programme d'accès à l'égalité en emploi. 
  
Responsabilités du poste

  • Soutenir les projets d'affaires des secteurs en agissant à titre de répondant de la direction pour l'ensemble des projets pour les secteurs sous sa responsabilité (secteurs corporatifs, assurance et épargne individuelle, assurance et épargne collective).
  • Être la porte d'entrée désignée de toute demande des secteurs sous sa responsabilité.
  • Établir et maintenir la relation avec les secteurs (en fonction des besoins) afin d'avoir une excellente compréhension des dossiers, objectifs et défis permettant d'accroître la valeur ajoutée de la contribution de la direction dans leurs activités.
  • Agir à titre de chargé de projet pour les projets qui lui sont attribués. Planifier et effectuer un suivi périodique rigoureux des projets.
  • Assurer un service conseil proactif et identifier de façon proactive les possibilités en lien avec les besoins d'affaires.
  • Rédiger un plan pour les projets des secteurs sous sa responsabilité, identifier l'ensemble des contributeurs internes et externes à l'équipe requis à la réalisation du projet.
  • Assurer la réalisation des projets approuvés et priorisés par les secteurs et la direction.
  • Assurer un arrimage régulier avec les membres de la direction et de l'équipe de projet concernant la réalisation des divers projets.
  • Collaborer aux travaux de planification et à l'élaboration de stratégies, de cibles et de plans d'action touchant les affaires électroniques pour l'ensemble de l'entreprise (le site de Desjardins Sécurité financière, le portail des employés et le site Desjardins.com).
  • Assurer le développement de l'expertise et l'appropriation des affaires électroniques dans l'entreprise, notamment en animant et en faisant évoluer la communauté de pratique en commerce électronique par des rencontres face à face et en créant et en rédigeant des contenus d'intérêt.
  • Assurer la vigie de marché (identifier les tendances du marché et les enjeux) en ce qui a trait aux affaires électroniques et soumettre des propositions appropriées.
  • Interpréter les attentes et les habitudes des internautes en fonction de besoins d'affaires de l'entreprise dans le but de conceptualiser des maquettes de pages Web.
  • Proposer des politiques et des pratiques pour l'entreprise (politiques de courriels, stratégies de référencement, Web 2.0, etc.).

  
Relève de la direction principale Commerce électronique et Vigie d'affaires.

Profil recherché 
 

  • Baccalauréat en administration des affaires (option marketing, commerce électronique ou toute autre discipline jugée pertinente).
  • Formation en affaires électroniques (atout).
  • 3 à 5 ans d'expérience pertinente.
  • Connaissance de l'organisation (atout).
  • Connaissance de l'industrie de l'assurance de personnes.
  • Bilinguisme.
  • Avoir une pensée stratégique.
  • Faire preuve d'autonomie.
  • Être orienté vers les résultats.
  • Faire preuve de créativité.
  • Bon esprit de synthèse et d'analyse, rigueur méthodologique.
  • Être doué pour la communication interpersonnelle.
  • Maîtriser la communication orale et écrite.
  • Bien connaître l'environnement professionnel.
  • Réussite des cours LOMA 280 et 290.

Nombre de postes vacants :  1    
Type d'emploi :  Normal 
Date de retrait :  2 févr. 2009 


Quebec’s media — off or fair?

Yesterday was election night in the Province of Quebec. The Liberals won a majority as expected. But the Parti Québecois did better than expected according to polls and, more so, by the media. The ADQ did worse than the media share would have suggested, but slightly better than opinion polls.

The table below presents the shares of vote, media (based on news search engines) and opinion (according to the latest polls conducted by Leger Marketing and CROP). Results are scaled such that the sum is always 100% (i.e. ignoring non response and other parties). The Sum of Absolute Deviations (SAD) shows how various indicators deviated from the actual vote. For those unfamiliar with Quebec's political landscape, Charest is leader of the Liberals, Marois of the Parti Québécois and Dumont of the Alliance Démocratique du Québec.

Untitled-1

In this electoral race, media shares have been relatively poor indicators of public opinion and voting behavior. This result contrasts with what we saw in the recent Canadian and American races, where the media turned out to be surprisingly accurate indicators of voting behavior.

Some might say that the Quebec media were more fair, giving relatively equal shares to the three leaders. Others might say that the media were biased, devoting too much attention to a leader who turned out to be unpopular. Or maybe it is a sign that the media were simply out of touch with reality.

As far as I am concerned, I would simply wish to add the following two comments. First, the media share as reported here (i.e. proportion of mentions on December the 7th) were not an aberration. In fact, Dumont's share was generally higher than Marois' in November. Second, these results may be interpreted in many ways. We could conclude that web-based visibility indicators, including media, are no substitute for opinion polls. On the other hand, we could note that media shares turned out to be the best predictor of the vote share of the leader and that time series were able to capture an important shift in momentum.

It is certainly unreasonable to expect media share to be accurate reflections of social trends. It is, however, probably wise to study such indicators to gain insight in their evolution.

A radar chart for December 7th (results gathered on the 8th between 03:00 and 04:15) is available here


Don’t we ever learn anything?

I've been quite busy traveling, crunching numbers and writing. I am late in finishing a post on what eats my days, of late, visibility indicators. Probably another 2 weeks before I can find the time. So let me apologize for venting some frustration. On oil prices. And on the procession of grave looking analysts sharing their projections on how low the barrel will go.

Am I the only one cringing whenever a commentator shakes his head in disbelief over the falling price of oil? Has anyone noticed that prices are falling to the level at which they were 2-3 years ago? Has anyone wondered how emerging economies could sustain the recent prices at which oil was traded?

I am not saying that I understand or can forecast better than anybody else. But I am profoundly irritated by those who do (say that they know).

So, for my education, I searched for historical data. Thanks to the Energy information administration, here it is, all the way back to 1859. This is not a typo. More than a century of prices. And here is how it looks like:

F000000__3a

Series like that are never easy to understand, because exponential growth obliterates older data points. Better to take the logs. In case you have no idea what a logarithm is, let's just say that it removes the main curvature in a series. Easier if you look at the chart below (starting in 1900):

Untitled-1

Same data as the first chart, except that this time, this is expressed as the power of 10 (well, the log base ten actually). So when you read 1, it means a barrel at $10. When you read zero, it means a price of $1. When you read 2, a price of $100. Well, you probably get the idea.

Magically, the chart starts to be intelligible. It is more or less a straight line, moving around in irregular cycles.

So?

Well. For one, when the price hit 147, (2.16 on a log(10)), that was newsworthy. A value of 2.17 is off the chart, especially if one notices that 2007 had not jumped much higher than 2006.

Two, it "looks as if" when prices fall significantly, they take a long while before climbing back to the previous level.

But then, obviously, all depends on your understanding of the data. I read tonight than some major broker had forecast a rebound to $100 (2 on the log scale) within a year. That could make sense if you use only recent history (i.e. starting in year 1998 onwards) to extrapolate. You would say that 2007 was a slow year, 2008 a spike, and  that 2009 will return on the "trend line".

On the other hand, there were not that many years of free-falling oil prices during the past century. I see three bad years following the peak of 1920, and 1997. I also see two major peaks (1920 and 1982) after which the world economy has adapted.

So my personal inclination would be to bet on a rather long contraction. With repercussions everywhere.

But what worries me the most is to read predictions such as the one I mentioned above, out of the blue, and with this amazing quote : « We're in a global recession now, and you've got to be
close to the bottom[…]" reported by Bloomberg, as carried by CNBC, as made by Boone Pickens…

Last time I looked, the world economy was still growing. We might certainly be entering a phase of contraction of the global economy, but we are not there yet. Not at all.

For reference, the latest IMF forecast was a global growth of 2.2% in 2009. And it was made on November the 6th.


Sphere’s blog search deprecated

Yesterday, AOL has pulled the plug on Sphere’s blog search engine. AOL had purchased Sphere in April 2008 (see here).

Sphere had launched in 2006 but quickly moved to expand its services by providing content consolidation. Their idea was to offer a widget that would display related posts and news. They phased out their blog search, which was still working — if you knew the url.

The strange thing is that now, if you go to the old Sphere search window, you end-up on AOL’s search portal where you can search the www, news, images and videos, several other specialized domains (i.e. music), but, paradoxically, not the blogs.

This could be a sign that the "blogosphere" is in some kind of trouble. There are so many splogs (fake blogs) that searching for blog-specific content doesn’t have much appeal.

Technorati is doing fairly well according to Alexa (see below), maybe because you can restrict your search to blogs with "some" authority, weeding out the splogs. Other blog search tools show much less volume, and a decline.

/*


Office 2008 — qui ne survivra pas?

Je viens tout juste d’installer, puis de désinstaller Microsoft Office 2008 pour Mac. Et je suis encore sous le choc : Office 2008 ne supporte pas VBA!!! (le langage de script utilisé dans les macros). 

J’aurais du savoir, rien de neuf. On trouve cet excellent article de décembre 2006 ici où le problème est identifié — tout comme une conséquence vraisemblable:  la fin d’Office pour Mac.

Ce qui est moins clair pour moi est où tout ça va mener. À court terme, probablement un recul important pour les Macs qui ne peuvent plus s’intégrer aux environnements d’entreprises. À moyen terme possiblement une opportunité pour une suite  logicielle alternative. À long terme… pas impossible que Microsoft ait creusé sa tombe. Si le critère inter-opérabilité domine, leur approche  de compabilité limitée va leur coûter cher.

Entretemps, j’ai installé powerpoint 2008 qui règle le problème de compatibilité inter-plateformes des images.


Les joies de la fin de session – mise à jour

Amusant ou préoccupant?

Près de 8000 réponses ont été enregistrées sur le site du cours de marketing de base le lundi 10 décembre, date limite de remise des questionnaires. 37 étudiants ont soumis leur première réponse le aprés le 9 décembre (veille de la date limite). Le dernier a soumis sa première réponse à 21:58 🙂

Amusant de voir comment certains étudiants gèrent leur apprentissage. Préoccupant parce que la raison d’être de ces questions n’est pas la génération de 10 points d’évaluation (trivial) mais un outil pour permettre à l’étudiant de s’auto-évaluer.

Ci-dessous, un graphe de la répartition des réponses soumises dans le temps. On y voit bien qu’à la veille de la date limite de remise, le niveau d’activité est 10 fois supérieur à la normale.

Joies1

ci-dessous la distribution du nombre (cumulatif) d’étudiants ayant soumis au moins une réponse, dans le temps. On y voit bien qu’un nombre non négligeable d’étudiants ont attendu la veille de la date butoir pour commencer à soumettre leurs réponses.

Joies2