L’après 2.0 – PerspecTIves

1.0 est à maturité. 2.0 s'en approche rapidement. L'après 2.0 sera centré sur la mobilité (consensus visible) et la vidéo (dans l'intimité du foyer).   

Je vais présenter quelques observations dans le cadre d'une activité organisée par le Réseau Action TI de Québec, mercredi midi.

Bien que le titre de la conférence suggère que je vais essentiellement parler du web social et du comment faire, je parlerai tout autant sinon plus de ce qui se profile. Le concept du web social est relativement bien cerné. On sent un certain retour de balancier, d'une part — la télévision conventionnelle est rapidement remplacée par du contenu vidéo distribué à demande, et on commence à discerner un modèle qui parait viable à moyen/long terme. 

D'autre part, la rupture avec les modèles économiques habituels devient de plus en plus évidente. Ce qui n'est pour le moment que de l'anecdote pourrait peut-être, en fait, être signe précurseur de cette nouvelle économie dpont nous parlons depuis 15 ans.

Ma présentation débute sur un retour rapide de ce que je racontais à Infopresse MTL l'an dernier (où je vais devoir constater la progression remarquable de Facebook, où je vais présenter quelques observations sur la démographie et l'évolution du nombre de pages vues, mais bon…. je ne parierais ma chemise ni dans un sens ni dans l'autre). Puis je parle de l'explosion du contenu d'information de l'Internet (200 fois en 4 ans) et du fait que "tout s'y trouve dans des proportions harmonieuses", avant de mettre l'accent sur l'évolution du trafic — Internet obéit présentement à la loi de Paréto, avec 20% des utilisateurs qui consomment 80% de la bande passante. Vous avez une idée du volume moyen consommé par le top 5% en 1 mois? Voisin de 80G. Ça en fait des mails! 🙂

Transparents ici, qui contiennent de nombreux clips que je vous laisse le soin d'imaginer.
Publicités