Revoir nos idées reçues

J’ai présenté ce clip de Hans Rosling à mes étudiants du cours de négociation. Pour corriger une impression qu’aurait laissé une remarque que j’avais faite plus tôt au sujet des coûts de main-d’oeuvre en Chine. Mais le contexte n’est pas si important ici. Par contre, il faut absolument prendre 15 minutes pour écouter ce que Rosling veut nous dire. Les étudiants ont été rivés à l’écran.

J’en retiens surtout que le monde (en développement) évolue à une vitesse que nous ne soupçonnons pas. Nous devons revoir nos préjugés. Surtout des gens comme moi, qui ont été formés il y a un peu plus de vingt ans et qui ont la tête farcie de faits qui ne tiennent plus la route.

Il y a cette image — spectaculaire — vers la fin du clip où Rosling présente l’évolution de la distribution des revenus en Chine vs US. Une image qui donne une impression viscérale de l’importance de cette économie qui est en train de… tout changer?

Chinaus

Il y a cet incroyable logiciel.

Et cette métaphore tellement vraie, qui se trouve dans un autre clip. Où Rosling parle de la beauté de la "Nocturne" de Chopin. En présentant la feuille de musique. Pour nous faire comprendre que le language des experts n’est pas la seule, ni la meilleure façon de communiquer une idée.

Rosling est un virtuose de l’interprétation des données.

Publicités