Marketing et bouddhisme ont un point en commun

Le marketing vise à satisfaire les besoin des consommateurs. Ceux qui sont familiers avec notre discipline sont familiers avec des modèles de mesure de la satisfaction où on exprime la satisfaction comme l’écart entre l’expérience vécue, d’une part, et le niveau des attentes, d’autre part. Plus l’écart est grand, plus le consommateur est satisfait. Et bien évidemment, l’industrie concentre ses efforts sur les moyens de parvenir à l’expérience la plus satisfaisante possible.

Au risque de simplifier, la philosophie bouddhiste fait aussi la promotion du bonheur. En adoptant une approche diamétralement opposée — on réduit le niveau des attentes; on trouve le bonheur dans les conditions d’expérience telles qu’elles sont. En faisant remarquer que l’approche matérialiste aboutit à une spirale ultimement déprimante.

Je mentionne parce que TED vient de publier un vidCast de Matthieu Ricard, un moine bouddhiste. Intéressant. TED est l’acronyme de Technology, Entertainment et Design.

Je ne sais pas s’il faut interpréter cette invitation (et les conférences courues du Dalai Lama) comme une indication que la rhétorique Bouddhiste colle aux intérêts du moment. Ou plus simplement que la question de la recherche du bonheur, peu importe l’approche, mérite que l’on s’y attarde. Ricard est décrit comme un spécialiste du bonheur; la littérature scientifique sur le thème du bonheur est en croissance.

Ci-dessous l’évolution du nombre de requêtes sur les mots marketing et happiness selon google.com/trends. Les échelles sont trompeuses — il y a beaucoup plus de requête sur le mot marketing que sur le mot happiness. Mais les tendances sont là.

Happy

Mktg 

Publicités

2 commentaires on “Marketing et bouddhisme ont un point en commun”

  1. Sébastien dit :

    …Sauf que pour le bouddhisme le bonheur c’est l’absence de souffrance, souffrance qui trouve sa source dans l’ignorance, le désir et l’aversion. Alors que le marketing cherche à créer le désir et peut utiliser l’aversion comme levier 😉

  2. Exactement. Marketing travaille un côté de l’équation (améliorer l’expérience de consommation) , Bouddhisme sur l’autre (réduire l’importance des attentes).


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s