Le marketing des organes humains

Dans le cadre du cours de marketing responsable, nous nous penchons cette semaine sur la question de la pertinence d’un marché pour les organes humain.

Il est illégal de vendre un organe humain. Pratiquement partout. (voir ici le reportage de la BBC sur un pays oũ la vente de reins est légale et encadrée. Un rein est vendu pour $1000 et acheté pour $2000) Cette interdiction est motivée par la crainte de dérapages importants (ex: vol d’organes, exploitation de défavorisés, pressions en faveur de l’euthanasie, etc.)

Il est toutefois possible, voire désirable d’en faire le don.

Les progrès de la science médicale font que les déséquilibres entre offre et demande d’organes humains sont exacerbés de sorte qu’on observe l’émergence d’un important marché noir.

Intéressant de constater que les contenus retournés par une requête google sont majoritairement en faveur de la création d’un marché. Que ce soit un think-tank néo-libéral, une jeune bloggeuse ou des économistes très réputés.

Pour un survol plus complet, voci les lectures que nous assignons

1 Barnett, Andy H., Roger D. Blair and David L. Kaserman 1996 A Market for Organs. Society 33 (Sept-Oct) 8-17.

2 Kolnsberg, Heather R. 2003 An Economic Study: Should We Sell Human Organs? International Journal of Social Economics 30 (9/10) 1049-1069.

3 Delmonico, Thomas L and Nancy Scheper-Hughes 2003 Why We Should Not Pay for Human Organs. Zygon: Journal of Religion & Science 38 (September) 689-698.

4 Kishore, R.R. 2005 Human organs, scarcities and sale: morality revisited. Journal of Medical Ethics  31 362-365.

Article récent

Novelli, G., M. Rossi, L. Poli, V. Morabito, S. Ferretti, A. Bussotti, F. Nudo, G. Mennini, F. Antonellis, and P.B. Berloco (2007), “Is Legalizing the Organ Markeet Possible?” Transplantation Proceedings, 39: 1743-1745

Articles les plus cités

Cohen, Lloyd R. (1989), “Increasing the Supply of Transplant Organs: the virtues of a futures market,” George Washington Law Review, 58 (1): 1-51

Scheper-Hughes, Nancy (2000), “The Global Traffic in Human Organs,” Current Anthropology, 41 (2): 191-224

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s